Accueil > Auteurs du site > FOURTIER Annita

FOURTIER Annita


Envoyer un message


Derniers parcours :

| 1 | 2 | 3 |

  • La locomotive à vapeur


    Vers 1828, en France, les trains étaient remorqués par des chevaux. En 1830, les premières locomotives étaient propulsées par une machine à vapeur, d’où l’appellation de locomotive à vapeur. Elles tiraient voitures et wa­ gons à une vitesse de 58 km/h.
    La locomotive à vapeur fut la reine de la traction ferroviaire. D’origine, cette machine ne disposait que d’un abri constitué d’une tôle verticale pour Je personnel de conduite, à partir de 1894, une cabine et un indicateur de vi­ tesse en améliorèrent le (...)


  • Le Haut-Pays - Seine - Marne - Rognon - Dardignan

    Abbaye de Septfontaines

      4 novembre 2021 , par FOURTIER Annita dans Le Haut-Pays

    “Septfontaines
    Initialement fondé en 1123 dans le vallon de Franchevaux à
    Roches-sur-Rognon, le monastère de Septfontaine s’établit à Blancheville en
    1130 suivant la règle de Saint- Augustin aux sources du Dardignan, affluent du
    Rognon ; sous la protection des comtes de Champagne, l’abbaye prospère au XIIè et XIIIè siècle, avant d’être détruite par un incendie en1331 et d’être ruinée par les guerres.
    Restaurée par Pierre Thomassin en 1540, elle subit à nouveau les outrages
    des guerres de religion et de la (...)


  • Plateau de Langres - Versant Seine - Marne - Rognon - Orgère

    La source ferrugineuse Sainte Barbe


    La source Sainte-Barbe est surmontée d’une construction de 1,5 mètres de long sur 2 de large, érigée en 1833. Celle-ci est faite de grosses pierres de taille sur une voûte ogivale. Elle coiffe un bassin de 2 mètres de profondeur, au fond duquel jaillit la source.
    L’eau qui s’en écoule est une eau ferrugineuse, avec une saveur un peu salée. Son débit est de 20 litres à la minute et sa température de 10°. Les propriétés de cette eau minérale sont proches de celles de Contrexéville.
    A l’extérieur : sur (...)


  • Alimentation en eau d’une locomotive à vapeur

      3 avril 2020 , par FOURTIER Annita dans Le Bassigny

    Les locomotives à vapeur étaient de plusieurs types. La 241 P, par exemple, consommait de 1,5 à 2 tonnes de charbon aux 100 kilomètres, ainsi que 10 à 15 mètres cubes d’eau traitée pour éviter le tartre.
    La capacité du tender était d’environ 20 tonnes de charbon, quant à la capacité du réservoir d’eau 40 mètres cubes.
    Les trains s’arrêtaient tous les 100 kilomètres environ, pour faire le plein d’eau.
    La prise d’eau s’effectuait par une grue à eau ou manche à eau .Le tube en toile était fixé à un poteau, il (...)


  • Plateau de Langres - Versant Seine - Marne - Liez

    Alimentation du lac de la Liez


    1- La Liez et ses affluents 2- La canalisation Mouche Liez 3- La rigole de Vaucouleur 4- De la Liez à l’usine de traitement des eaux de Champigny les Langres 5- De l’usine de traitement aux robinets
    1- La Liez et ses affluents
    2- Canalisation Mouche Liez Construction canalisation Mouche Liez Transmission des eaux surabondantes du réservoir de la Mouche dans celui de la Liez 21-08-1939 : présentation de la soumission 1-02-1940 : date fixée de l’achèvement des travaux 30-08-1939 : ordre de (...)


| 1 | 2 | 3 |