Chemin de l’eau

Le pont romain ou "de Prégibert" à Rolampont (1)Le site chemindeleau.com a pour ambition de faire connaître toutes sortes de lieux, d’œuvres ou d’événements en parcourant les nombreux cours d’eau issus du Plateau de Langres. Sans oublier la faune et la flore qui s’y trouvent particulièrement riches.

Il offre un moyen original de naviguer dans l’Internet en se fondant sur la proximité géographique.

Il résulte d’un travail en réseau piloté par des passionnés en relation avec les associations culturelles, les sociétés savantes et les acteurs du tourisme. Aussi souvent que possible, des liens sont créés vers les sites Internet existants dans l’optique de les mettre en valeur.


L’article LE PLATEAU DE LANGRES, UN « CHÂTEAU-D’EAU DE LA FRANCE » est un bon guide pour parcourir cette belle région dans les pages de ce site. Le lecteur curieux de la justification scientifique de cette appellation pourra aborder l’article LE PLATEAU DE LANGRES : SA GEOMORPHOLOGIE et compléter sa lecture avec LIGNE DE PARTAGE DES EAUX SUR LE PLATEAU DE LANGRES. Bonne visite, et à bientôt sur le terrain !



Zoomez, déplacez, cliquez et voyagez ! 
Position courante : Bourbonne-les-Bains - Fontaine chaude - Lat: 47° 57' 04.13" N, Lon: 5° 44' 45.68" E  Recaler 

Nota : seuls sont présentés les objets proches de la position courante, fonction de la dernière page consultée. 

Voyez aussi : Conversion de coordonnées géographiques
Derniers parcours :

| 1 | ... | 35 | 36 | 37 | 38 | 39 | 40 | 41 | 42 | 43 | 44 |

  • Plateau de Langres - Versant Seine - Marne - Mouche

    La digue de Saint-Ciergues


    La digue de la Mouche ou de Saint-Ciergues (1881 – 1890) est l’un des quatre barrages-réservoirs, avec Charmes, La Liez et Villegusien, à alimenter sur son point haut le « Canal d’entre Bourgogne et Champagne » (ex. « Canal de la Marne à la Saône ») dans sa traversée du Plateau de Langres. C’est un barrage-poids, qui est implanté pour les 2/3 sur la commune de Saint-Ciergues et pour seulement 1/3 sur celle de Perrancey.
    UN PROJET TECHNIQUE INNOVANT :
    Réalisé entre 1881 et 1890, le barrage de (...)


  • Val de la Petite Saône - Pays de la Haute Amance - Amance - Petite Amance et ruisseau de Maljoie

    La tourbière de Chézeaux

      11 avril 2014 , par THENARD Michel dans Le pays de la Haute Amance

    Une zone floristique et faunique riche grâce aux eaux souterraines.
    À Chézeaux en Pays de l’Amance, la 2e tourbière alcaline de Haute-Marne est devenue un véritable parcours de randonnée. Classé au Patrimoine naturel, le Grand Marais de Chézeaux bénéficie d’un parcours tracé, aménagé et entretenu. La promenade y est détente, pédagogie et dépaysement.
    L’énigmatique tourbière
    Inquiétant et attirant à la fois, le Grand Marais a, de mémoire d’hommes, toujours eu des relations énigmatiques avec les habitants du (...)


  • Monts Faucilles - Versant Rhône - Saône - Apance

    Bourbonne les Bains à l’ère Gallo-romaine


    Venez découvrir d’anciennes pièces gallo-romaines dédiées à un culte des eaux débordant à Bourbonne les Bains
    Fouilles et constructions au cours des siècles laissent entrevoir un thermalisme fabuleux à l’époque gallo-romaine. Peut-être le plus prospère qu’ait jamais connu Bourbonne ? Pour s’en convaincre, il suffit de visiter les profondeurs du musée. Là, une salle toute en longueur s’ouvre sur des vestiges archéologiques retrouvés dans la station thermale : des piédestaux qui supportèrent des statues de (...)


  • Monts Faucilles - Versant Rhône - Saône - Apance

    La Vierge des Eaux à l’écoute des baigneurs


    L’avènement du christianisme va supplanter les dévotions aux dieux païens que furent Borvo et Damona. La Vierge souvent associées aux sources et à leurs bienfaits va faire l’objet d’un culte particulier à Bourbonne face aux pouvoirs curatifs des eaux thermales. De nombreuses guérisons sont attribuées à des miracles. Au XIIe siècle, une charte laisse supposer une chapelle au lieu-dit « le Prieuré ». En 1726, des écrits font état de crosses et béquilles laissées en ex-voto à la chapelle Notre-Dame de (...)


  • Monts Faucilles - Versant Rhône - Saône - Apance

    Le premier hôpital de France en ville thermale


    Louis XIV autorise par lettres patentes la fondation d’un hôpital réservé aux militaires, tandis que Louis XV déclenche enfin cette construction en 1730. Cinq ans plus tard, l’hôpital militaire royal ouvre et accueille des centaines d’officiers et des bataillons de soldats. De 1777 à 1780, il est prolongé par un bâtiment qui enjambe la rue Férat grâce à une porte charretière toujours existante. Les Allemands en 1940 en font leur cantonnement. Les installations thermales sont démontées et les métaux (...)


| 1 | ... | 35 | 36 | 37 | 38 | 39 | 40 | 41 | 42 | 43 | 44 |



Le site "Chemin de l’eau" présente un QR-code particulier pour chaque page du site :



Voir le QR code
http://chemindeleau.com/


Tous les forums