Accueil > Le Val de la Petite Saône > Le pays de la Vingeanne et du Salon > La Fontaine Couverte à Coublanc

Val de la petite Saône - Pays de la Vingeanne et du Salon - Salon

La Fontaine Couverte à Coublanc

Coublanc (52)
Publié le 23 octobre 2015 , par BIDAUT Jean-Yves dans Le pays de la Vingeanne et du Salon

Ces eaux seraient (paraît-il) la résurgence du ruisseau dit de Grandchamp plus le cumul des infiltrations pluviales.


La grotte peut laisser penser que cette source a eu un gros débit, car ses dimensions sont nettement démesurées par rapport au débit actuel.
Résurgence en massif karstique issue d’une grotte accessible sur quelques mètres et débouchant dans la belle vallée du Salon, affluent de la Saône-Rhône,mer méditerranée.
Cette partie de la vallée est classée zone ZNIEFF.

Commentaires généraux (Ministère de l’environnement)

ZNIEFF 210020022

VALLEE DU SALON ET GROTTE DE COUBLANC

Crédits: IGN / Jean-Yves Bidaut
Repérage des zones classées ZNIEFF et Natura 2000.

La ZNIEFF de la vallée du Salon et de la grotte de Coublanc est située au sud de la Haute-Marne, dans le pays de Champlitte. La végétation est constituée essentiellement

par les prairies de la vallée que surplombe un coteau très accusé portant une forêt de versant (chênaie-frênaie rudéralisée avec orme champêtre et robinier faux acacia) et en exposition sud des fragments de pelouses à orpins. On trouve en lisière le grand tordyle, espèce nitratophile en régression. La rivière du Salon possède une végétation aquatique bien caractéristique composée par le nénuphar jaune, la renoncule flottante, le potamot à feuilles luisantes et le potamot à feuilles pectinées.
L’originalité de la ZNIEFF réside dans la présence au pied de la falaise d’une grotte naturelle d’une centaine de mètres de longueur liée à une importante résurgence d’origine karstique alimentée par une rivière souterraine, surmontée d’une fontaine couverte. Cette grotte abrite une population de chauves-souris qui y hivernent et se nourrissent au dessus des prairies et de la rivière. Il s’agit de la seule colonie actuellement connue en Champagne-Ardenne de minioptère de Schreibers (une trentaine d’individus hivernant dans le site), dont c’est ici la limite nord de répartition. Elle est accompagnée par quelques individus de grand rhinolophe (également menacé), de grand murin (en forte régression), ainsi que par le vespertilion de Daubenton et le vespertilion de Natterer. Ils sont protégés en France (depuis 1981) et en Europe par la convention de Berne (annexes II et/ou IV) et sont inscrits sur la liste rouge des mammifères de Champagne-Ardenne.. Le grand rhinolophe et le grand murin figurent aussi dans le livre rouge de la faune   menacée de disparition en France (catégorie vulnérable).
La grotte a été proposée comme site de la directive Habitats et va intégrer le réseau Natura 2000.

Commentaires spéléologiques concernant ce site.

A la fin des années 80, le spéléo club de Dijon a exploré toute la
cavité derrière le siphon de 100 m ( profondeur -6 m ), débutant à 100
du porche d’entrée. Le réseau se développe sur 1600 m en direction de la
perte principale sur le plateau. Plusieurs campagnes de désobstruction
n’ont pas permis d’ouvrir une porte d’entrée au réseau à ce niveau.
D’autres pertes sont répertoriées, dont un magnifique endouzoir "double"
alimenté par deux ruisseaux distincts. Les compte rendus sont publiés
dans la revue " sous le plancher" du spéléo club de Dijon. Un des deux
explorateurs est Pierre Laureau. Malgré sa faible amplitude, le siphon est
assez technique ( eau trouble à l’aller comme au retour, et nécéssite un
niveau de plongée souterraine expérimenté).
Bruno PERNOT, membre du Spéléo club de Dijon de 1986 à 2006, membre du
Spéléo club de Vesoul depuis 2006.

http://www.tourisme-langres.com/grotte-de-couverte-fontaine
_

Crédits: J.Y. Bidaut, IGN GeoPortail
Topographie. Accès détaillé. Coublanc.

_

Crédits: Jean-Yves Bidaut
La Fontaine Couverte à Coublanc

Aménagements intérieurs en bordure droite, et au fond, bassins de retenue.
_

Crédits: Jean-Yves Bidaut
La Fontaine Couverte.Vue de l’extérieur. Paroi gauche (mousses). Coublanc (52). Cliché 2.

La Fontaine Couverte.Vue de l’extérieur. Ces plantes vivent à l’abri des précipitations.
quelles sont elles ?
_

Crédits: Jean-Yves Bidaut
Vue de l’intérieur, à contre jour. Coublanc (52). Cliché 3.

Vue de l’intérieur, par un débit moyen.

_

Crédits: Jean-Yves Bidaut
Stalactites à l’entrée de la grotte. Coublanc (52). Cliché 4.

Stalactites à l’entrée de la grotte. Ces concrétions ne sont pas des merveilles, mais cela vaut le coup de lever la tête !
_

Crédits: Michèle Bidaut
Le Salon près de la Fontaine Couverte. Coublanc (52). Cliché 7.

Le Salon près de la Fontaine Couverte, déjà une belle rivière depuis Belmont ou il a reçu le Fayl comme affluent.
_

Crédits: Michèle Bidaut
Le Salon, à gauche, la Resaigne le rejoint, par la droite. Coublanc (52). Cliché 6.

Coublanc. Le Salon, à gauche, la Resaigne le rejoint, par la droite. Vu de la passerelle, en bas du village.(calvaire)
_

Crédits: Michèle Bidaut
Le pont du village enjambe le Salon. Coublanc (52). Cliché 5.

Coublanc. Le pont du village enjambe le Salon. En bas du bourg, accès aux pistes de la rive gauche, vers l’est. (forêts de pins noirs).
_

Crédits: Michèle Bidaut
L’église surplombant la vallée du Salon. Coublanc (52). Cliché 8.

Coublanc, l’église surplombant la vallée du Salon. A droite, face à l’église départ fléché pour accéder à la Fontaine Couverte. La vallée se situe entre la barrière de feuillus aux tons automnaux et la ligne verte des pins noirs.
_

Crédits: Michèle Bidaut
Surplomb de la vallée du Salon. Coublanc (52). Cliché 9.

Coublanc, surplomb de la vallée du Salon vu de la Dép. n°7 avant la ferme.
_

Crédits: Michèle Bidaut
La haute vallée du Salon, vu des hauts de Belmont. Cliché 10.

vu des hauteurs de Belmont à la chapelle.
Nous sommes ici sur la faille de chassigny avec une vue remarquable sur la haute vallée du Salon. En suivant la ligne des arbres nous suivons la rivière jusqu’à Culmont (sources du Salon).

Crédits: J.Y. Bidaut, IGN GeoPortail
Topographie. Accès détaillé. Coublanc.
Crédits: Michèle Bidaut
Puits près du pont de la Resaigne. Coublanc (52). Cliché 12.
Crédits: Michèle Bidaut
Le pont du village enjambe la Resaigne. Coublanc (52). Cliché 13.
Google

La Fontaine Couverte.

Dans le glossaire :
flore   faune   potentiel hydrogène  

Documents :
Cliquez sur une image pour voir le document:
La Fontaine Couverte à Coublanc

Pour en savoir plus sur la fontaine couverte de Coublanc, le Salon, la Resaigne, se reporter à l’article : La Fontaine Couverte à Coublanc  

La Fontaine Couverte.Vue de l’extérieur. Paroi gauche (mousses). Coublanc (52). Cliché 2.

La Fontaine Couverte.Vue de l’extérieur. Ces plantes vivent à l’abri des précipitations. quelles sont elles ?  

Vue de l’intérieur, à contre jour. Coublanc (52). Cliché 3.

Vue de l’intérieur, par un débit moyen.  

Stalactites à l’entrée de la grotte. Coublanc (52). Cliché 4.

Stalactites à l’entrée de la grotte. Ces concrétions ne sont pas des merveilles, mais cela vaut le coup de lever la tête !  

Le Salon près de la Fontaine Couverte. Coublanc (52). Cliché 7.

Le Salon près de la Fontaine Couverte, déjà une belle rivière depuis Belmont ou il a reçu le Fayl comme affluent.  

Le Salon, à gauche, la Resaigne le rejoint, par la droite. Coublanc (52). Cliché 6.

Coublanc. Le Salon, à gauche, la Resaigne le rejoint, par la droite. Vu de la passerelle, en bas du village.(calvaire)  

Le pont du village enjambe le Salon. Coublanc (52). Cliché 5.

Coublanc. Le pont du village enjambe le Salon. En bas du bourg, accès aux pistes de la rive gauche, vers l’est. (forêts de pins noirs).  

L’église surplombant la vallée du Salon. Coublanc (52). Cliché 8.

Coublanc, l’église surplombant la vallée du Salon. A droite, face à l’église départ fléché pour accéder à la Fontaine Couverte. La vallée se situe entre la barrière de feuillus aux tons automnaux et la ligne verte des pins (...)  

Surplomb de la vallée du Salon. Coublanc (52). Cliché 9.

Coublanc, surplomb de la vallée du Salon vu de la Dép. n°7 avant la ferme.  

La haute vallée du Salon, vu des hauts de Belmont. Cliché 10.

Vue des hauteurs de Belmont à la chapelle. Notre Dame de la Paix. Nous sommes ici sur la faille de chassigny avec une vue remarquable sur la haute vallée du Salon. En suivant la ligne des arbres nous suivons la rivière jusqu’à Culmont (...)  

Topographie. Accès détaillé. Coublanc.

Topographie Accès détaillé avec repérage des clichés.  

Puits près du pont de la Resaigne. Coublanc (52). Cliché 12.

Ce puits est équipé d’un mécanisme de relevage.  

Le pont du village enjambe la Resaigne. Coublanc (52). Cliché 13.

Dernier pont sur la Resaigne dans le village de Coublanc.  


Forum de discussion sur ce parcours : 

1 Message

  • La Fontaine Couverte. Coublanc (52) Le 1er novembre 2015 à 19:59, par pernot

    Bonjour,
    A la fin des années 80, le spéléo club de Dijon a exploré toute la cavité derrière le siphon de 100 m ( profondeur -6 m ), débutant à 100 du porche d’entrée. Le réseau se développe sur 1600 m en direction de la perte principale sur le plateau. Plusieurs campagnes de désobstruction n’ont pas permis d’ouvrir une porte d’entrée au réseau à ce niveau. D’autres pertes sont répertoriées, dont un magnifique endouzoir "double" alimenté par deux ruisseaux distincts. Les compte rendus sont publiés dans la revue " sous le plancher" du spéléo club de Dijon. Un des deux explorateurs est Pierre Laureau. Malgré sa faible amplitude, le siphon est assez technique ( eau trouble à l’aller comme au retour, et nécéssite un niveau de plongée souterraine expérimenté).
    Bruno PERNOT, membre du Spéléo club de Dijon de 1986 à 2006, membre du Spéléo club de Vesoul depuis 2006.

    Répondre à ce message

Poster un message

Positions   Recaler

Lat: 47° 41' 42.01" N
Lon: 5° 27' 58.91" E
La Fontaine Couverte. Coublanc (52)




http://chemindeleau.com/4100