Accueil > Le Bassigny > Alimentation en eau d’une locomotive à vapeur

Alimentation en eau d’une locomotive à vapeur

1 vote
-->
Publié le 3 avril , par FOURTIER Annita dans Le Bassigny

Les locomotives à vapeur étaient de plusieurs types. La 241 P, par exemple, consommait de 1,5 à 2 tonnes de charbon aux 100 kilomètres, ainsi que 10 à 15 mètres cubes d’eau traitée pour éviter le tartre.
La capacité du tender était d’environ 20 tonnes de charbon, quant à la capacité du réservoir d’eau 40 mètres cubes.
Les trains s’arrêtaient tous les 100 kilomètres environ, pour faire le plein d’eau.
La prise d’eau s’effectuait par une grue à eau ou manche à eau .Le tube en toile était fixé à un poteau, il fallait l’introduire dans le tender, pour remplir le réservoir.

La machine à vapeur et son train sont arrêtés à la gare d’Andilly, la manche à eau est au niveau du tender. On aperçoit, à droite de la gare, 2 châteaux d’eau qui assuraient la réserve en eau.

Château d’eau de l’ancienne gare de Langres Bonnelle.

A la gare de Langres, il existait aussi un château d’eau, au lieu-dit "Cuina", situé entre la Marne et le quai dit "militaire". L’eau puisée dans la Marne était versée dans ce réservoir.

Il existait aussi en gare de Langres 2 châteaux d’eau de grande capacité, près du dépôt des autorails.

Château d’eau et anciens dépôts d’autorails de la gare de Langres


Documents :
Cliquez sur une image pour voir le document:

Forum de discussion sur ce parcours : 

Poster un message

Positions   Recaler

Lat: 47° 57' 04.13" N
Lon: 5° 44' 45.68" E
Bourbonne-les-Bains - Fontaine chaude


En savoir plus sur



https://chemindeleau.com/0