Accueil > Le Plateau de Langres > Le Plateau de Langres versant séquanien > Les sources de l’Aube, de l’Aubette et de Chamony

Plateau de Langres - Versant Seine - Aube

Les sources de l’Aube, de l’Aubette et de Chamony

L’Aube. Les sources de Moulin Brocard. Les sources de l’Aubette. L’Aubette et affluents anonymes (en amont) - Auberive (52) - Aujeurres (52) - Praslay (52)
Publié le 19 juin 2016 , par BIDAUT Jean-Yves dans Le Plateau de Langres versant séquanien

Situées à mi-chemin entre Aujeurres et Auberive à une altitude de 380 m dans la forêt d’Auberive, elles ont le mérite d’être indiquées sur le bord de la route qui joint les 2 communes cités ci-dessus.(et ceci par une route étroite qui joint la D.20 à l’ouest vers la D.141d vers l’est à Aujeurres. Autres particularités le site des sources principales a été aménagé récemment par un ensemble de passerelles en bois afin que l’on puisse traverser la rivière sur le déversoir ou longer le cours d’eau vers le parking, ce qui a l’avantage de nous faire découvrir 2 autres sources situées avant le bassin de retenue.


Crédits: IGN Géoportail _ J-Y Bidaut.
Topographie Plan d’accès détaillé des zones 1-2-3 _ 4-5-6 (autre article)
Crédits: IGN Géoportail_ J-Y Bidaut.
Topographie Plan d’accès détaillé des zones 1-2-3.

De nombreuses autres sources sont situées en amont, mais malgré cela, les sources de « l’Aube officielles » se situent là où le panneau l’indique.

Crédits: Michèle Bidaut
Source principale située juste après le déversoir surmonté d’une passerelle.

Certes, les sources qui ont été décrétés comme telles, coulent toute l’année avec un débit très variable, mais il y a toujours de l’eau au pied des roches situées en bout et après le ponton. A cet endroit, une roche ancienne gravée "Source de l’Aube" a été scellée.
Ce sont donc 3 sources, distantes de 30 mètres maximum qui forment "Les Sources" qu’elles soient avant ou après la digue.

Crédits: M et J-Y Bidaut.
L’ Aube. Une des 3 sources principales. Rive gauche et située face à celle de la rive droite.
Crédits: Jean-Yves Bidaut.
Source secondaire située 50 m avant le déversoir. Rive Droite.
Crédits: M et J-Y Bidaut.
L’ Aube avant la source principale. Par moyen débit. La baisse du bassin favorise la végétation aquatique.

Malgré la situation de ces sources, quelques ruisseaux plus ou moins abondants en eau voir pas du tout.

Crédits: M et J-Y Bidaut.
Ruisseau de Chamony, 2 kms en amont des sources officielles de l’aube. Gros débit, mais variable.

(Zone 1 du plan détaillé), ajoutent leur débit au bassin de réserve, et quand ceux-ci coulent abondamment, se sont dans ce cas les sources de l’ Aube, qui semblent être des affluents. par conséquent devons nous considérer là, ou sont les sources de l’ Aube comme une résurgence de tous ces ruisseaux situés en amont, car même quand leur lit est à sec, la majorité de leurs sources coulent et disparaissent progressivement (phénomène spécifique aux massifs karstiques). quand l’eau est abondante, la chute d’eau du déversoir est d’un bel effet. pour en revenir aux rus situés en amont, qui sont sans appellation nous avons le ruisseau qui contourne la ferme de la salle et qui rejoint les sources perpendiculairement au lit de la rivière au droit des sources indiquées. Le second et principal qui provient de 2 kms en amont à Moulin Brocard et plus précisément du lieu dit Chamony, qui donne naissance à un marais tufeux cerné par 2 vallons, mais ou la majorité de l’eau semble suinter du marais proprement dit, plus que du lit des 2 rus qui le cerne.

De nombreuses photos vous serons présentées afin que vous puissiez apprécier ces sources avec les différents débits (hiver ou printemps) aux débits variables.(Zone 2 du plan détaillé). Nous ignorons la raison pour laquelle le déversoir situé juste avant la source officielle fut bâtie, mais elle a au moins l’avantage de créer un agréable petit plan d’eau. Après cela, nous suivrons le cours de la rivière sans oublier des points d’eau beaucoup moins connus (voir pas du tout).(Zone 4-5-6- feront l’objet d’un autre article)

Deux kms en aval de la naissance de l’Aube, l’Aubette est le premier affluent notoire de l’Aube.

Crédits: M et J-Y Bidaut.
L’ Aubette. Un dédale d’une dizaine de cascades espacées de façon quasiment régulière. Ce point de vue est merveilleux. Débit moyen.

Ce petit affluent n’est pas celui qui porte le même nom et qui se situe une vingtaine de kms en aval et également en rive gauche. La seule indication trouvée concernant l’appellation de ce ruisseau est un panneau émaillé situé sur la piste de la « Grande Charme », là où elle croise ce cours d’eau qui, malgré cela, a pour nom « Sources de Maigre fontaine ». La particularité de l’Aubette vient du fait qu’un dédale de cascades formées par des barrages de tuf espacés d’une façon régulière ressemble à une construction artificielle de par sa régularité. Cette remarque est spécifique aux premiers cent mètres indiqués dans la (Zone 3 du plan détaillé), et en plus de cela le vallon qui englobe ce ruisseau est d’une beauté inhabituelle de par son environnement végétal tels que épicéas remarquables et bien d’autres plantes, que l’on retrouve dans tous les vallons frais des milieux karstiques humides.

Des sources l’alimentent tout le long de son cours et bien d’autres près de son départ. De plus toutes ces sources qui grossissent le ruisseau sont situées en rive droite, mis à part celle qui se situe en amont qui émerge au centre du lit en soulevant le sable qui tapisse le creux d’ où sort l’eau.

Crédits: J-Y Bidaut.
L’ Aubette en amont de la piste de la Grande Charme. Source la plus en amont sortant directement du fond du lit, tout en remuant le sable qui tapisse le fond.

Quant à l’avant dernière source, elle crée carrément un remous tout en sortant à la verticale au travers des pierres calcaires verdies par les mousses.

L' Aubette en amont de la piste de la Grande Charme. Avant et dernière source. Son débit est le plus important et provoque un remous.
Crédits: J-Y Bidaut.
L’ Aubette en amont de la piste de la Grande Charme. Avant et dernière source. Son débit est le plus important et provoque un remous.

Elle est en plus de cela celle dont le débit donne le plus, des deux premières sources. L’ensemble féerique décrit ci-dessus mériterait un classement Natura 2000 à condition que toutefois il reste dans l’état arboré dans lequel il se trouve à ce jour.
Aujourd’hui 14 juillet 2016, nous sommes allés au point de vue décrit ci dessus,(photo titrée." L’ Aubette. Un dédale d’une dizaine de cascades espacées de façon quasiment régulière. Ce point de vue est merveilleux. Débit moyen.") et nous avons constaté que le carnage de la déforestartion mécanique grossière a frappé, et que la rangée d’épicéas qui bordaient la rive gauche est décimée. Concernant le parc national c’est mal parti !!!!

Google

Sources de l’Aube.

Dans le glossaire :
potentiel hydrogène  

Documents :
Cliquez sur une image pour voir le document:
Source principale située juste après le déversoir surmonté d’une passerelle.

Source principale. Par gros débit. C’est à peine si l’on distingue le débit (quand même important) par rapport aux eaux des 2 autres sources et affluents d’amont.  

Source secondaire située 50 m avant le déversoir. Rive gauche.

Source secondaire située 50 m avant le déversoir. Rive gauche. Débit très faible dans certains cas.  

Source secondaire située 50 m avant le déversoir. Rive Droite.

Avant le déversoir. Rive gauche. Le débit peu être très faible à certains moments.  


Forum de discussion sur ce parcours : 

Poster un message

Positions   Recaler

Lat: 47° 45' 37.65" N
Lon: 5° 07' 29.99" E
Source principale. De part et d’autre du rocher central.




http://chemindeleau.com/6813