Accueil > Les Monts Faucilles > Versant Rhône > Le premier hôpital de France en ville thermale

Monts Faucilles - Versant Rhône - Saône - Apance

Le premier hôpital de France en ville thermale

Bourbonne-les-Bains (52)
Publié le 10 avril 2014 , par DENIS Solène dans Versant Rhône

Louis XIV autorise par lettres patentes la fondation d’un hôpital réservé aux militaires, tandis que Louis XV déclenche enfin cette construction en 1730. Cinq ans plus tard, l’hôpital militaire royal ouvre et accueille des centaines d’officiers et des bataillons de soldats. De 1777 à 1780, il est prolongé par un bâtiment qui enjambe la rue Férat grâce à une porte charretière toujours existante. Les Allemands en 1940 en font leur cantonnement. Les installations thermales sont démontées et les métaux destinés à la fabrication d’armes. Alors qu’il rouvre en 1947, une convention est établie avec l’établissement thermal civil afin que les militaires y prennent les eaux. En 1982, on donne à l’établissement le nom du Dr. Jean-Antoine Villemin, pionnier de la lutte antituberculeuse. Supprimé en 1990, la ville devient propriétaire des bâtiments l’année suivante. Ils abritent désormais l’office de tourisme avec rotonde d’exposition (Centre Borvo), des salles de loisirs (Clocheton) et des hébergements pour les curistes (Thermotel).


Documents :
Cliquez sur une image pour voir le document:
Le premier hôpital de France en ville thermale

Pour en savoir plus sur cet hôpital, voir l’article : Le premier hôpital de France en ville thermale  

Clocheton : premier hôpital de France en ville thermale !

Ancien hôpital thermal de Bourbonne-les-Bains, vue sur le Clocheton.  


Forum de discussion sur ce parcours : 

Poster un message

Positions   Recaler

Lat: 47° 57' 06.96" N
Lon: 5° 44' 56.88" E
Bourbonne-les-Bains, hôpital thermal


En savoir plus sur



http://chemindeleau.com/95