Accueil > Le Bassigny > l’abbaye de Morimond

l’abbaye de Morimond

0 vote
Publié le 1er novembre , par Christian Barthelemy, GONCALVES James dans Le Bassigny

La plupart des historiens admettent comme étymologie de MORIMOND
la signification de « mourir au monde »

Si Bernard de Clairvaux s’engage à renoncer à la gloire et aux valeurs futiles du
monde pour entreprendre une quête de spiritualité, cela signifie-t-il pour autant
mourir au monde ? On peut s’interroger sur ce destin funeste et soumettre une
autre hypothèse, plus ancienne fondée sur la toponymie d’un paronyme
(paronyme : mot qui présente avec un autre mot une certaine analogique
phonétique mais sans avoir le même sens).


L’ordre cistercien fait « progresser à la fois le christianisme, la civilisation et la
mise en valeur des terres »

De très nombreux abbés sont issus de la haute aristocratie et de famille royale
comme Otto de Freising qui achèvera sa vie comme évêque, participant au
contraire à l’expansion monastique des premiers siècles succédant à l’an mil. Ce
système, comme le souligne Joseph-Marie Canivez, a permis « une union, une
intense circulation de vie et un réel esprit de famille groupant en un corps
compact les abbayes sorties de Cîteaux ». Raoul le Glabre, moine clunisien né vers
985 écrit : « on eu dit que le monde entier, d’un commun accord, avait dépouillé
ses antiques haillons pour se couvrir d’une robe blanche d’églises ».

L’ordre cistercien est également moteur des évolutions techniques. Les moines
sont à l’origine de l’amélioration des ressources agricoles, le développement de la
viticulture et de la sélection des espèces animales. Dans l’industrie, on leur doit le
génie hydraulique qui donnera naissance à la sidérurgie. L’art verrier, la
fabrication de tuiles et de carreaux de sol sont issus de leurs améliorations des
fours.

Ce paradoxe de mourir au monde est-il compatible à ce brillant essor ?

Je suggère une autre hypothèse. Bernardus valles amabat, « Bernard aimait les
vallées. Certes, le site doit permettre l’isolement conforme à la vie hors du monde
domestique ». Mais, surtout, les vallées sont disponibles, car peu attractives. En
définitive, si le choix d’une fondation dépend d’« un savant mélange fait de piété,
de politique et de pragmatisme […] le paysage a peut-être joué un rôle dans la
formation de la spiritualité du nouvel ordre »

La simple énumération des abbayes cisterciennes nous évoque d’autres
étymologies en relation davantage à la gloire de Dieu ou de site topographique.Evoquant cette sémantique cistercienne, nous citons ces sites évoquant un
rapport à la foi, ou à la beauté d’un ordre supérieur. CHAISE DIEU, LA CHARITE,
L’ESCALE-DIEU scala dei l’échelle du seigneur, LOC DIEU locus dei le lieu du
seigneur, BEAUPRE, BELLEVAUX, BONNEVEAUX, CHERLIEU, VAUX la Douce.

Et tous les lieux dits où sont érigées ces abbayes cisterciennes. PONTIFROID dans
les faubourgs de Metz, FONTFROIDE, CLAIREFONTAINE, AIGUEBELLE aqua bella,
SYLVACANNE : marais de canne (roseau), SENANQUE : sana aqua sans eau,
AUBERIVE alpa ripa blanche rive, CLAIRVAUX Clara vallis.

Les racines linguistiques indo européennes mor -u signifiant « sombre, noir »
évoquent une hauteur boisée d’aspect sombre, se retrouvent dans d’autres
patronymes tel MORVAN et la racine mund, mundus, variante de mont, signifiant
monde, terre.

La traduction nous donnerait -monde noir- comme origine de MORIMOND. Les
visiteurs du site auront compris l’allusion. Il en est de même de la visite d’une
grange de l’abbaye : Morvaux.

D’autres lieux en Europe Montagne Noire en Occitanie, ou Forêt Noire et d’autres
encore moins connus ont les mêmes racines linguistiques. Ces termes évolueront
vers des dénominations telles que MONTE NEGRO ou SCHARTZWALD.

La simple omission volontaire ou involontaire d’une barre de lettre, phénomène
courant lorsque l’on étudie la paléographie, transforme le sens des mots et donne
un sens différent. Cette transcription souhaitée peut-être par le moine donne un
autre sens à sa vie… car grand est le contraste de la vie des moines blancs dans
son monde noir, dans des lieux si retirés, forêt du septentrion, incultes et sans
valeur pour les nobles qui leur ont offert en récompense à venir d’une grâce
divine…

Mis en ligne par James GONCALVES

Dans le glossaire :
potentiel hydrogène  

Documents :
Cliquez sur une image pour voir le document:

 


Forum de discussion sur ce parcours : 

Poster un message

Positions   Recaler

Lat: 47° 57' 04.13" N
Lon: 5° 44' 45.68" E
Bourbonne-les-Bains - Fontaine chaude


En savoir plus sur



https://chemindeleau.com/0