Accueil > Le Plateau de Langres > Le Plateau de Langres versant séquanien > Le lac réservoir de Charmes

Plateau de Langres - Versant Seine - Marne - Ruisseau du Val de Gris

Le lac réservoir de Charmes

Charmes (52)
Publié le 3 février 2014 , par DROUOT Emmanuel dans Le Plateau de Langres versant séquanien

Située au Nord de la ville de Langres (Haute-Marne), achevée en 1906, le lac réservoir de Charmes s’étend sur quatre communes du Plateau de Langres. D’une surface de 205 hectares pour cinq kilomètres de long, elle retient à la cote maximale plus de 11 000 000 m3 d’eau et alimente le canal de Champagne en Bourgogne.


D’une longueur de 362 m et d’une hauteur totale de 22 m, sa largeur à la base est de 64 m. A sa construction, elle est la plus haute digue de France. La construction de la digue consista à élever le remblai au moyen de minces couches de bonne terre mélangées à une faible proportion 5% de sable et corroyées successivement à l’aide de rouleaux compresseurs motorisés.

Il faut d’importants volumes de terre ; ceux-ci seront prélevés à la sortie du village de Charmes à droite en direction de Lannes. Ils sont amenés à pied d’œuvre par un petit chemin de fer. La pierre est extraite d’une carrière située sur la montagne de Jorquenay. Elle est acheminée par wagonnets accrochés à un treuil. Tiré par un cheval jusqu’au bord du plateau abrupt, le wagonnet chargé dévale ainsi la forte pente et fait remonter le wagonnet vide.

Le parement amont de la digue est fermé par des gradins superposés de 1,70m de hauteur, séparés par des banquettes de 1 m de largeur et consolidé par des plaques de mortier de ciment.

Les ouvrages de prise d’eau sont en retrait de la digue contrairement au lac de la Liez pour ne pas créer un point faible dans le barrage. Une passerelle métallique relie la plate forme supérieure de la digue à la tour, pour la manœuvre des vannes.
Un aqueduc de fuite relie la tour de prise d’eau et traverse la digue pour conduire les eaux dans le lit de l’ancienne rivière appelé Val de Gris (également ruisseau de Poiseul).

Le réservoir de Charmes ne peut alimenter la partie supérieure du canal (bief de partage) ; ses eaux s’écoulent par le ruisseau du Val de Gris dans la Marne à Rolampont où des ouvrages spéciaux permettent de faire les prélèvements nécessaires aux besoins de la navigation. Cependant un espoir est né en 1958 : un ouvrage de prise d’eau est construit au pont viaduc de la route de Champigny- Changey et avec l’aide de pompes électriques, l’eau est envoyée à la Liez par une canalisation souterraine en ciment. Son usage s’avèrant non rentable, le prix du mètre cube d’eau déplacé étant trop élevé et le rendement insuffisant, le pompage est rapidement abandonné.

Les coteaux contre lesquels s’appuie la digue étant formés d’un terrain perméable, elle est prolongée par deux ancrages évidés, formés de galeries superposées construites en mortier de ciment et fortement comprimé. Cet ensemble d’ouvrages d’une importance exceptionnelle, enfouis dans de vastes fouilles, atteignant jusqu’à 30 mètres de profondeur, ont nécessité des travaux considérables. Ils ont pour but d’empêcher les eaux du réservoir de contourner la digue.

Emmanuel Drouot

Voyez également :

* La digue de Saint-Ciergues
* Lac de Villegusien ou réservoir de la Vingeanne
* Le barrage - réservoir de la Liez : les origines
* Le canal de Champagne en Bourgogne
* L’alimentation en eau du canal de Champagne en Bourgogne


Documents :
Cliquez sur une image pour voir le document:
Reflet sur le lac de Charmes

Au fond, la digue de Charmes.  

Ballade en Hiver le long du lac de Charmes

Même en hiver, le lac de Charmes offre un beau paysage de randonnée. Un chemin confortable et sécurisé fait tout le tour du Lac, pour une promenade de 5,5 km.  

Pont sur le lac de Charmes, route Champigny-Changey

En 1958 un ouvrage de prise d’eau est construit sur le pont viaduc de la route de Champigny à Changey. Des pompes électriques envoyaient l’eau à la Liez par une canalisation souterraine en ciment. Son usage s’avérant non rentable et le (...)  

Lac de Charmes : Vannes

Cet ensemble de vannes permet de régler le niveau maximum du lac. A droite des 4 vannes, on aperçoit le muret du déversoir, assurant la cote maximale. Les vannes permettent de régler le niveau maximum à une cote inférieure de quelques (...)  

Lac de Charmes : canal de collecte du trop-plein

Ce canal permet de recueillir le trop-plein d’eau et en assure l’écoulement vers le déversoir.  

Réservoir de Charmes : ouvrage de prise d’eau

Les ouvrages de prise d’eau sont en retrait de la digue contrairement au lac de la Liez pour ne pas créer un point faible dans le barrage. Une passerelle métallique relie la plate forme supérieure de la digue à la tour, pour la manœuvre des (...)  

La digue de Charmes

L’hiver a du bon : la vue sur la digue est bien dégagée !  

La digue de Charmes, côté lac

Le parement amont de la digue est fermé par des gradins superposés de 1,70m de hauteur, séparés par des banquettes de 1 m de largeur et consolidé par des plaques de mortier de ciment.  

Le remblai de la digue de Charmes

D’une hauteur de 22m au plus haut, le remblai a été construit par apports successifs de minces couches de terre mélangées à une faible proportion (5%) de sable et corroyées successivement à l’aide de rouleaux (...)  

Charmes : Ruisseau du Val de Gris

A la sortie du lac de Charmes, un aqueduc de fuite relie la tour de prise d’eau et traverse la digue pour conduire les eaux dans le lit de l’ancienne rivière appelé Val de Gris. Le ruisseau du Val de Gris conduit l’eau jusqu’à Rolampont (...)  

Le lac de Charmes vu du ruisseau de Chardonnoy

Par une belle journée ensoleillée d’hiver, le lac offre un spectacle coloré.  

Pont du chemin de fer

Une ancienne ligne de chemin de fer longe la rive sud du lac de Charmes. Le pont franchit le ruisseau de Chardonnoy qui rejoint le lac depuis la baie de Champigny. Une petite passerelle offre le passage aux (...)  

Lac de Charmes : déversoir

Cet ouvrage sert à réguler le niveau du lac, et permet l’écoulement du trop plein, afin de ne pas dépasser la cote maximale. Le muret à gauche détermine la cote maximale, les vannes permettent de la régler quelque peu (...)  

Panoramique depuis la digue de Charmes

Draguez l’image avec la souris de gauche et de droite pour orienter le panorama. Vous pouvez également utiliser la roulette de la souris.  


Forum de discussion sur ce parcours : 

Poster un message

Positions   Recaler

Lat: 47° 54' 40.59" N
Lon: 5° 22' 38.62" E
Le lac de Charmes




http://chemindeleau.com/4013