Accueil > Le Plateau de Langres > Le Plateau de Langres versant séquanien > Le Rognon en amont d’Andelot > Carrière dans le lit du Rognon

Carrière dans le lit du Rognon

 
Cliquez sur l'image pour l'agrandir 
Crédits: B.Degoy
Carrière dans le lit du Rognon
Voici ce que nous en dit JN GUYENET, géographe :
"Après vérification sur place, cet escarpement (un talus de calcaire lithographique du Bathonien) est lié à l’exploitation d’une carrière(cf carte géologique) pas à
l’action érosive du cours d’eau voisin. Mais il est vrai que le Rognon a creusé son lit lors du réchauffement après la dernière période de glaciation (Würm)."
Et encore :"...Belle vallée effectivement que celle du Rognon à cet endroit. L’action périglaciaire a dû être spectaculaire, après la dernière glaciation (réchauffement Post Würm), comme en témoigne la largeur du cours d’eau. L’escarpement photographié, en bordure du Rognon, est en fait une petite falaise taillée dans le "Bathonien", mais par l’action humaine, car il y a eu autrefois une vaste carrière où l’on exploitait du calcaire lithographique,(d’ailleurs bien indiquée sur la carte géologique). Certes le Rognon a creusé son lit mais cet escarpement n’est pas lié à l’action érosive latérale du cours d’eau. On voit par ailleurs 2 méandres recoupés au voisinage, signe d’une activité importante. C’est d’ ailleurs suite à l’action latérale du cours d’eau qu’on arrive à un calibrage de la vallée, un élargissement, des abandons de méandres..."
"...Quant aux manifestations érosives des régions "périglaciaires", elles ont affecté de la même manière les cours d’eau dans ce même environnement bioclimatique au lendemain de la dernière glaciation (Würm). On peut supposer que les rivières étaient chargées de matériaux issus de gélivation (l’alternance Gel/Dégel 1er facteur érosif à l’époque et particulièrement actif dans les calcaires "hauts-marnais" —>micro-falaises, éboulis,abris sous-roche, coulées de solifluxion ,comme à Roôcourt la Côte près de Bologne... ; ce qui fit évoluer les profils des versants et les profils latéraux des cours d’eau (élargissement des vallées, calibrage, méandres abandonnés). Donc, au final un système périglaciaire relativement uniforme sous nos latitudes, qui peut toutefois varier en fonction de la nature de la géologie, de la quantité des matériaux transportés par les cours d’eau ou sur les versants."
Détails du cliché

Date: 2015:11:22 16:17:33   Taille originale: 4288 x 2848 pixels
Paramètres de l'appareil:   Modèle: NIKON D5000   ISO: 200   Programme: 0
Focale:   Longueur: 18 mm   Ouverture: f7.1
Exposition:   Temps: 1/200 s   Mesure: Exposition Automatique   Mode de mesure: Pattern   Correction: 0 iL
Lumière:   Balance des blancs: Automatique   Source: 0   Flash: 24
Post-traitement:   Contraste: 0   Saturation: 0   Netteté: 0   Compression: 4 bits/pixel
Version Exif: 0221

Positions   Recaler

Lat: 48° 14' 22.05" N
Lon: 5° 18' 33.17" E
Falaise dans la vallée du Rognon à proximité d’Andelot-Blancheville


En savoir plus sur



http://chemindeleau.com/3007