Accueil > Les Monts Faucilles > Versant Rhône > Bourbonne-les-Bains au temps du chemin de fer

Monts Faucilles - Versant Rhône - Saône - Apance

Bourbonne-les-Bains au temps du chemin de fer

Bourbonne-les-Bains (52)
Initialement publié le 4 juillet 2015, mis à jour le 5 juin 2017 , par DEGOY Bertrand dans Versant Rhône

Les trains des stations thermales

Dès l’origine des Compagnies de Chemin de Fer au XIXème siècle, le tourisme joue un rôle important dans le développement des réseaux. Les destinations prestigieuses, les bains de mer mais aussi le thermalisme et le mode de vie festif des stations font l’objet d’une offre commerciale, principalement destinée aux parisiens.

"Les compagnies de chemin de fer vont très tôt s’intéresser à ces voyageurs saisonniers en leur garantissant un confort à la hauteur de leurs attentes, avec des trains directs au départ de Paris offrant une restauration raffinée, et des gares à l’architecture et au standing en harmonie avec les villes thermales desservies".


Gare de Bourbonne-les-bains vers 1875.

Aujourd’hui disparue, la gare de Bourbonne-les-Bains était l’aboutissement de la ligne de Vitrey-Vernois à Bourbonne-les-Bains, embranchée sur la ligne de Paris-Est à Mulhouse-Ville en gare de Vitrey - Vernois (Haute-Saône) et destinée à desservir la station thermale. Le trafic voyageur a été interrompu en 1951, la voie est déposée.

Chemins de Fer de l’EST

Chemins de Fer de l’EST 1903 : Bourbonne-les-Bains

« A six heures de Paris par train direct, Bourbonne est une coquette ville de cinq mille habitants, agréablement située au pied des Faucilles, entourée de collines boisées, qui lui assurent un climat tempéré et qui l’abritent des vents du nord.
Ses eaux chaudes (hyperthermales, 65°C) chlorurées sodiques, bromo-iodurées, lithinées (0 gr. 088 par litre), en font la reine de la lithine, la bonne fée des goutteux et des rhumatisants, grâce à ses bains, douches, massages et eaux-mères. C’est la station la plus similaire de Wiesbaden, mais, avec des eaux incontestablement supérieures.
Connue de la plus haute antiquité, ainsi que l’attestent ses ruines romaines, elle donne à ses malades, la santé, et aux nombreux touristes qui la visitent, tous les agréments d’une confortable ville d’eau, avec ses jeux, théâtre, concerts, ses nombreux hôtels de premier ordre, et maisons meublées.
Les magnifiques bois qui l’entourent et la touchent, en font, l’été, un site des plus sains et des plus charmants. Bourbonne possède aussi des eaux alcalines légères (sources Maynard, Bayard) analogues à celles du plateau vosgien. »


Documents :
Cliquez sur une image pour voir le document:
Chemins de Fer de l’EST 1903 : Bourbonne-les-Bains

Brochure "Saison 1903 " des Chemins de Fer de l’EST, page 18. "A six heures de Paris, par train direct, Bourbonne est une coquette ville de cinq mille habitants, agréablement située au pied des Faucilles, entourée de collines boisées, qui (...)  

Gare de Bourbonne-les-bains vers 1875.

La locomotive est une "Ardennes" du type Bourbonnais, qui a circulé entre 1856 et 1884 dans la région Est (d’après L.Greggio, Locomotives à vapeur (ed. Hachette réalités) p. 73.  

Bourbonne : Affiche de Prinet

Affiche des Chemins de Fer de l’Est pour Bourbonne-les-Bains. Par R.X. PRINET Imprimerie Lucien Serre, Paris - 100x62cm  

Les trains des stations thermales

Ouvrage disponible ici : http://librairie-hussard.com/catalo.... Par P.-H. Bellot & D. Leroy. 176 p illustrées, 32 x 25 cm, broché. Ref. 69GEN495 A la fin du XIXe siècle, les cures thermales se développent pour une clientèle aisée, (...)  


Forum de discussion sur ce parcours : 

Poster un message

Positions   Recaler

Lat: 47° 57' 16.06" N
Lon: 5° 45' 19.22" E
Bourbonne-les-Bains : ancienne gare chemin de fer


En savoir plus sur



http://chemindeleau.com/2189