Accueil > Le Plateau de Langres > Le Plateau de Langres versant rhodanien > Fontaine de la Peûte Bête

Plateau de Langres - Versant Rhône - Saône - Vingeanne - Ruisseau d’Anjeurres

Fontaine de la Peûte Bête

Aujeurres (52)
Publié le 19 décembre 2016 , par FOURTIER Annita dans Le Plateau de Langres versant rhodanien

La fontaine ronde ou fontaine de la Peûte Bête.


Le conseil municipal d’Aujeurres en date des 23 février et 4 juin 1832 approuve les plans et devis d’une fontaine circulaire à construire sur l’emplacement communal du vivier, place de l’Eglise ou place du Vieux Four, sans doute ancien emplacement d’un four banal. Le devis se montait à 5 652,40 F, à remarquer qu’à cette époque le salaire d’un instituteur était de 30 F.
Une délibération du 6 mai 1837 décide la construction de la fontaine publique. Pour l’alimenter, on prendra les eaux d’une source située à mi-côte du chemin de Praslay, à 500 mètres de la commune. Les eaux seront réunies au moyen d’un fossé rempli de pierrailles, au sortir de celui-ci, elles seront recueillies dans un bassin. Le trop-plein de la fontaine alimentera le lavoir.

Crédits: G. P. LEDOUX
Fontaine et Lavoir d’Aujeurres

Au milieu de ce bassin s’élèvera un socle de pierre supportant une figure jetant de l’eau de 2 côtés en direction du bord du bassin.
Le sculpteur devra s’entendre avec l’architecte M. Jean-Félix-Onésime LUQUET pour la composition de la figure.
La réalisation de ce projet sera en pierre de taille, provenant des carrières d’Esnoms ou de Chalancey.
A cette époque, les croyances mythologiques autour de l’eau firent évoluer le nom de la fontaine. Elle perd son appellation officielle de la place de l’église pour être accaparée par le langage populaire patoisant et devenir la fontaine de la « Peûte Bête », car à son centre, un dragon ailé crache de l’eau.

Pourquoi, ce dragon ailé ? Il ne figure sur aucun devis et le sculpteur est inconnu à ce jour.
A-t-il été commandé pour cette fontaine ou provient-il d’un réemploi ?

Crédits: G.P. LEDOUX
Dragon de la fontaine d’Aujeurres

Le 29 novembre 1837, il est procédé à la réception officielle de la fontaine, construite par M. François Poulot, entrepreneur en bâtiments de Musseau.
Le 1er février 1929, cette fontaine est inscrite à l’inventaire supplémentaire des Monuments Historiques.

Gravure de dragon d’Albrecht Dürer

La légende, par Jean Robinet

La légende de la Peute Bête

La fontaine de la “Peute Bête” à Aujeurres : quoiqu’édifiée en 1837, cette fontaine représentant “un monstre vomissant l’eau de ses entrailles” suscite bien des interrogations... Une version ré-inventée par Jean Robinet ?


Vidéo Dailymotion

Bibliographie :
Jean Félix Onésime LUQUET
Naquit le 17 juin 1810 à Langres : Paroisse Saint-Mammés.
Après des études en architecture à Chaumont et à Paris, de 1828 à 1834, il exerce le métier durant 4 ans.
En tant qu’architecte, il construisit 3 églises en Haute-Marne : Charmoilles, Perrogney et Dammartin sur Meuse.
En même temps, il organise la création du Musée de Langres, participe à la fondation de la SHAL en 1836, et publie « Antiquités de Langres 1199 à 1838 ».
Il entre au séminaire Saint-Sulpice à Issy Les Moulineaux le 7 juin 1838 ; puis à partir du 19 juillet 1841, poursuit ses études au séminaire des Missions Etrangères, rue du Bac à Paris.
Il est ordonné en 1842, à partir de 1845 devient évêque d’Hésebon, coadjuteur de l’évêque de Drusipar en Inde.
Rappelé par le Pape, il décède à Rome le 3 septembre 1858.

Dans le glossaire :
potentiel hydrogène  

Documents :
Cliquez sur une image pour voir le document:
Gravure de dragon d’Albrecht Dürer

Le dragon de la fontaine de la Peûte Bête à Aujeurres (Haute-Marne) comporte d’étranges similitudes avec cette gravure du dragon d’Albrecht Dürer.  


Forum de discussion sur ce parcours : 

Poster un message

Positions   Recaler

Lat: 47° 44' 26.72" N
Lon: 5° 11' 02.59" E
jpg/peute_bete_1-2.jpg




http://chemindeleau.com/6691