Accueil > Flore et faune > La Petite Nymphe au corps de feu

La Petite Nymphe au corps de feu

Publié le 4 janvier , par LEDOUX Gabrielle et Patrick dans Flore et faune

Rien que pour la beauté de son nom, on a envie de la voir. Par chance, elle est commune sous nos climats. Et l’on n’est pas déçu : l’apparence est à la hauteur de la dénomination.


La Petite Nymphe au corps de feu (Pyrrhosoma nymphula pour les scientifiques) n’est pas une libellule vraie comme la Libellule déprimée, mais une Demoiselle. Rappelons que l’on distingue des libellules vraies (ou Anisoptères) des Demoiselles (ou Zigoptères) beaucoup plus petits et fluets. On les reconnait aisément lorsqu’ils sont posés : les Libellules vraies gardent leurs ailes ouvertes alors que les Demoiselles gardent leurs ailes jointes au repos. Bien sûr il y a des deux côtés des exceptions, mais dans ce cas, la différence de taille et de volume peut suffire à les identifier.

Crédits: G & P Ledoux
Petite nymphe au corps de feu sur son perchoir favori.
La Petite Nymphe au corps de Feu est fidèle à ses perchoirs et y revient inlassablement.

La Petite Nymphe au corps de feu fréquente les eaux stagnantes comme les mares et les étangs. C’est l’espèce la plus précoce dans nos régions où l’on peut espérer la voir de début mai à fin aout. Les mâles établissent leur territoire autour d’un perchoir et défendent cet espace âprement. Après l’accouplement où les deux insectes prennent la forme d’un cœur, la femelle insère jusqu’à 400 œufs dans la végétation flottante. Les deux sexes sont difficiles à distinguer à distance tant ils se ressemblent.

Crédits: G & P Ledoux
couple de Petites nymphes au corps de feu en tandem.
Les Petites Nymphes au corps de Feu adoptent cette position en tandem avant et après l’accouplement. C’est le mâle qui est au-dessus et tient la femelle derrière la tête. Il ne la lâchera qu’après qu’elle ait fini de pondre sur la végétation flottante.

Comme beaucoup d’autres habitants des zones humides, ces insectes très communs sont sensibles à la pollution des eaux par les pesticides et les intrants chimiques massivement utilisés par l’agriculture.

Crédits: G & P Ledoux
cœur copulatoire .
Un couple de Petites Nymphes au corps de Feu en position de Cœur copulatoire : la femelle tenue derrière la tête recourbe son abdomen pour placer ses organes sexuels en contacte avec la base de l’abdomen du mâle où il a ,déposé le spermatophore qui contient ses spermatozoïdes

Dans le glossaire :
potentiel hydrogène  

Forum de discussion sur ce parcours : 

Poster un message

Positions   Recaler

Lat: 47° 57' 04.13" N
Lon: 5° 44' 45.68" E
Bourbonne-les-Bains - Fontaine chaude


En savoir plus sur



http://chemindeleau.com/9388